L’hypnose ericksonienne

La pratique actuelle de l’hypnose vient du psychiatre Milton H. Erickson. Il était très empathique avec ses patients et avait développé des protocoles de soin visant à leur redonner le maximum d’implication dans leur guérison.
La pratique de l’hypnose vise à trouver un état modifié de conscience (EMC) facilitant l’accès aux ressources internes inconscientes de l’esprit. Les nombreux protocoles thérapeutiques permettent d’accompagner le patient dans son processus de guérison en utilisant ses propres capacités.

Croyances et questions fréquentes sur l’hypnose :

S’il est vrai que l’induction hypnotique, appelé transe, provoque une impression de curieuse de lâcher-prise, cet état traduit le lien entre la partie consciente et la partie inconscience de l’esprit. Cela redonne, en réalité, de la maîtrise sur soi et permet de retrouver des comportements en accord avec ses propres valeurs et objectifs de vie.

Il arrive que certaines personnes aient du mal à lâcher prise et cela rend plus difficile l’induction hypnotique. Pour autant, l’état d’hypnose est un état naturel de conscience que chacun peut retrouver avec un accompagnement adapté.

De nombreuses personnes trouvent avec l’hypnose le moyen d’accéder à de nouvelles ressources internes auxquelles d’autres pratiques thérapeutiques n’ont pas accès. Mais l’hypnose ne fait pas tout et dans certains cas, il est nécessaire de consulter d’autres thérapeutes. Dans tous les cas, l’hypnose ne remplace pas un suivi médical.

La plupart des personnes consultent un hypnothérapeute pour :

  • Le détachement aux addictions (tabac, alcool, alimentation, comportements)
  • L’insensibilisation aux allergies
  • Les état mentaux dépressifs ou anxieux
  • La préparation mentale (sport, études)
  • Les comportements compulsifs involontaires
  • Les troubles affectifs et relationnels
  • La gestion du stress

une séance d’hypnose dure 1 heure