06 80 21 35 64 contact@zenconseil.fr

par Loïc Rabault – 26/03/2017 –

L’urgent est fait

L’impossible est en cours

Pour les miracles, donnez-moi un délai !

Les icebreakers ou « brise-glace »

On hésite souvent à faire ces petits jeux se disant que l’on n’a pas de temps à perdre pendant notre réunion et qu’il vaudrait mieux se mettre rapidement au travail : Grosse erreur !

Ces mises en situation ludiques sont d’excellent outils pour instaurer entre les participants la convivialité nécessaire à avoir une production efficace par la suite, ils permettent de rapprocher les niveaux hiérarchiques qui gênent trop souvent l’authenticité des échanges. De plus, ils transmettent toujours un message bien utile pour développer la culture du changement, de la co-construction.

Il existe une grande diversité d’icebreaker selon le message transmis :

stimuler la créativité

développer l’auto-organisation

inciter la collaboration

penser autrement

utiliser le management visuel

Voici plusieurs icebreakers fréquemment utilisés : le jeu de la balle, le scrum bal game, le trombone, le réseau social, les dingbats, le photo langage, le puzzle du carré, le logo créa, le challenge du chamallow, le jeu du double, les improvisations théâtrales, le bâton d’hélium, le jeu de la pelote, qui est qui, les 3 numéros, etc.

Les outils de la production

Ces outils sont nombreux et, rassurez-vous, vous ne devez pas les apprendre tous par coeur avant de pouvoir commencer. Mais sachez qu’il est bon d’avoir quelques outils de secours sous le coude car un atelier a très souvent une part d’imprévu qui nécessite de jongler entre plusieurs outils à mesure des échanges et de la production des idées.

Nous pouvons citer parmi les plus fréquemment utilisés :

le brainstorming

le métaplan

les 5 P

le mind mapping

la météo des projets

la rétrospective

le perfection game

Les outils de l’engagement et de la décision

La prise de décision est un exercice difficile en groupe car on a tendance à chercher un consensus : c’est impossible !

Il est naturel que chaque collaborateur voit les priorités à son niveau et que son degré engagement soit différent d’un autre. Chacun doit ainsi pouvoir prendre sa responsabilité et s’engager à faire ce qui lui semble atteignable. Les outils de l’engagement et de la décision visent à structurer le projet, faciliter l’engagement et le suivi des actions.

Les outils les plus souvent utilisés sont :

 

objectifs SMART

le système kanban

le Trello (kanban informatique)

le RACI

le RADI

le vote

le tableau de délégation

buy a game

La communication positive : l’essentiel n’est pas une option !

On ne peut pas envisager un atelier collectif sans une bonne communication au sein du groupe :

Expression authentique

Répartition du temps de parole

Respect de l’opinion de chacun

Pour cela, plusieurs outils de communication existent (la PNL, la CNV) et surtout les règles de communication positive doivent être présentées, acceptées et appliquées par tous les participants.

Organisez votre atelier d’intelligence collective : prenez contact ici