06 80 21 35 64 contact@zenconseil.fr


Yue Fei Ba Duan Jin - texte

Yue Fei - croquis

L’histoire de la série des huit pièces de brocard est liée à celle d’un général de grande renommée en Chine : le général Yue Fey (1103-1142).
Ce grand connaisseur des arts chevaleresques chinois, et également lettré, créa une forme d’art martial dite taoïste, le Xing Yiquan « boxe de la forme et de la pensée », et fonda l’école du Liuhey Yiquan « poing de l’intention et des six harmonies ».
Il était qualifié de loyal, patriote, doté d’un esprit noble, humble et d’une grande sagesse.
La Chine faisant face aux attaques des mongols au nord du territoire, ce général fut envoyé avec ses troupes pour défendre le pays.

La naissance des huit pièces de brocard est liée au climat particulièrement rude du nord de la Chine contre lequel les soldats n’étaient pas habitués. Le général chercha donc un moyen pour maintenir ses hommes en bonne santé. Il rassembla des exercices de santé pratiqués par les lettrés et les améliora pour les rendre plus efficaces. Ces exercices furent au nombre de 12.
Par la suite, ces exercices furent simplifiés et réduits au nombre de 8 sous le nom de Yue Fey Ba Duan Jin « les huit pièces de brocard du général Yue Fey ».
Brocard dénommant une pièce de tissu précieuse, cette série est aussi appelée « les 8 trésors ».

La série des huit pièces de brocard est reconnue pour l’action stimulante et thérapeutique de ses exercices. En effet, lorsqu’ils sont pratiqués assidûment, les huit pièces de brocard permettent de renforcer les muscles et les tendons, consolider l’équilibre et le système immunitaire, réguler les systèmes cardiaques et pulmonaires, développer le travail du triple réchauffeur, favoriser la circulation de l’énergie interne dans les méridiens.

H.F. Xue (1) : « L’entraînement doit être adapté au temps, à la personne et au lieu. Les exercices du Ba Duan Jin peuvent être réalisés jusqu’à une légère transpiration. Les huit exercices sont décrits selon l’approche de la médecine chinoise. Certains agissent sur l’ensemble du corps, d’autres sont spécifiques à certains organes ou certaines régions. Les exercices doivent être pratiqués dans le respect des capacités corporelles, dans la détente et avec l’attention à la respiration comme cela se fait pour les techniques énergétiques de santé. Ainsi ils peuvent être pratiqués par tous quelque soit l’âge et la condition physique. Leur action peut alors être préventive ou curative

Commandez votre DVD

Pratique pédagogique guidée. Bonus inclus.

Tarif unique frais de port compris : 25€. (livraison sous 15 jours)

Pièce de Brocard n° 1

Arracher la terre et soutenir le ciel régularise le triple réchauffeur

« ZUO YOU KAI GONG SI SHE DIAO » (2)

BDJ 1

Arracher la terre et soutenir le ciel régularise le triple réchauffeur
La fonction du triple réchauffeur est de réguler les fonctions organiques et énergétiques d’élimination, de transformation et de diffusion. Ce mouvement exerce une harmonisation de l’énergie sur l’axe terre-homme-ciel. Les trois réchauffeurs ou trois foyers sont :

  • Le foyer inférieur au niveau du bassin. Son centre (Qi Hai) se situe juste en dessous du nombril. Ce foyer est associé à l’énergie ancestrale ou essence (Jing Qi). Il est renforcé par une posture d’enracinement dans la terre.
  • Le foyer médian au niveau de la poitrine. Son centre (Zhong Ting) se situe sur la partie inférieure du sternum. Ce foyer intervient dans la transformation des énergies des aliments (Gu Qi) ; dans la circulation des énergies relationnelles et émotionnelles, contribuant ainsi à l’équilibre de l’énergie interne (Qi). Il est renforcé par une posture équilibrée entre la terre et le ciel, et ouverte au niveau de la cage thoracique.
  • Le foyer supérieur au niveau de la sphère cranienne. Son centre (Yin Tang) se situe au milieu du front entre les deux sourcils. Ce foyer est le siège des énergies d’ordre intellectuelles, psychiques et spirituelles (Shen Qi). Il est renforcé par une posture d’accueil, légère et dirigée vers le ciel.

Pièce de Brocard n° 2

Tirer à l’arc vers la droite et vers la gauche en visant l’aigle

« ZUO YOU KAI GONG SI SHE DIAO » (2)

BDJ 2

Le qigong du tir à l’arc est un grand classique des exercices de qigong. La posture du cavalier augmente l’enracinement, renforce la partie inférieure du corps (jambes, lombaires) et stimule l’énergie des reins. Le travail des bras développe l’ouverture des épaules et la capacité respiratoire ; il décontracte également les tensions des épaules et des bras.

Pièce de Brocard n° 3

Lever le bras régularise la rate et l’estomac

« YU LI PI WEI DAN JU BI » (2)

BDJ 3

Les méridiens de la rate et de l’estomac sont liés à l’élément Terre dans la théorie des 5 éléments. Cet élément recentre, nourrit et harmonise l’énergie interne. Le mouvement des bras rétablit l’équilibre yin/yang sur l’axe vertical du corps et agit sur l’équilibre des hémisphères cérébrales, ce qui lui donne un effet apaisant.

Pièce de Brocard n° 4

Regarder en arrière prévient des cinq fatigues et des sept déficiences

« WU LAO QI SHANG WANG HOU QIAO » (2)

BDJ 4

Le quatrième brocard agit essentiellement sur les fonctions énergétiques. Son action est liée à l’extension/rotation effectuées sur la colonne vertébrale, agissant ainsi sur les points de circulation des méridiens. Les 5 maladies sont liées aux cinq organes internes yin : le cœur, les reins, la rate, le foie et les poumons. Les « 7 déficiences » font référence aux excès des 7 émotions : la joie, la peur, l’effroi, l’inquiétude, l’obsession, la colère, la tristesse. Selon la médecine traditionnelle chinoise, l’exagération des émotions ou leur inhibition est nuisible aux cinq organes et engendre des maladies : la joie nuit au cœur, la peur aux reins, l’obsession à la rate, la colère au foie et la tristesse aux poumons. Les émotions ont tendance à faire stagner l’énergie dans le haut du corps. Le mouvement circulaire à gauche et à droite favorise la circulation de l’énergie le long de la colonne vertébrale et décontracte les vertèbres ; l’extension verticale régule l’énergie.

Pièce de Brocard n° 5

Osciller la tête et balancer le fondement libère le feu du cœur en excès

« YAO TOU BAI WEI QU XIN HUO » (2)

BDJ 5

Le cinquième brocard est un exercice particulièrement réchauffant. Il augmente l’enracinement et l’énergie des reins. Il développe la tonicité de la partie inférieure du corps. La rotation autour de la zone sacro-iliaque assouplit les articulations et favorise la production de l’énergie Jing Qi. L’exercice stimule le coeur et la circulation du sang. La posture du cavalier accentuée par les mains sur les genoux sollicite le méridien du Maître Coeur sur la face interne du bras.

Pièce de Brocard n° 6

Joindre les mains aux pieds renforce la partie lombaire du dos

« SHUANG SHOU PAN ZU GU SHEN YAO » (2)

BDJ 6

La sixième pièce de brocard assouplit les raideurs du dos et de l’arrière des jambes. L’extension vers le ciel diminue les tensions dans la colonne vertébrale et les épaules. En descendant les mains vers les pieds, on renforce les muscles para vertébraux. Cet exercice active également les méridiens des reins et de la vessie, cela permet une meilleure nutrition de la moelle épinière et agit sur les fonctions de circulation des autres méridiens.

Pièce de Brocard n° 7

L’énergie interne s’exprime par les coups de poings et un regard flamboyant

« ZAN OUAN NU MU ZENG QI LL » (2)

BDJ 7

Ce brocard permet de libérer l’énergie de la colère contenue dans le foie. Le regard flamboyant est lié à la vue et au foie (énergie du Bois, liée au printemps, associée aux muscles et tendons).
Wang Bo (Interview de Wang réalisé par NGUYEN Thanh Thiên pour le magazine Dragon) : « Un type de regard particulier : au moment où vous dirigez toute la puissance de votre corps vers un point d’impact, vous devez mobiliser votre Shen, Esprit Vital, dans cette direction. L’espace d’un cheveu peut suffire à désolidariser l’unité corporelle. Toute l’intention de votre cœur doit y être engagée. Le feu du foie s’échappant par son orifice, les yeux, commande à l’énergie, comme un fidèle et vaillant général, sur le champ de bataille, conduit ses troupes à l’assaut, dans le respect des ordres de son empereur, le cœur. Dans le Qigong des Ba Duan Jin, un des exercices consiste à chasser le feu du foie par les yeux, en effectuant ce type d’émission d’énergie. Les vertus thérapeutiques de ce type de mouvements sont d’empêcher l’accumulation du feu nocif dans cet organe, généralement causé par les colères rentrées ou les excès alimentaires. »

Pièce de Brocard n° 8

Faire vibrer la colonne de jade fait disparaître les cent maladies

« YU ZHU QI DIAN BAI BING XIAO » (2)

BDJ 8

La huitième pièce de brocard constitue la clôture de la série. L’exercice favorise le relâchement des tensions dans la colonne vertébrale. Il vise à rétablir la verticalité et la liberté de mouvement dans la colonne vertébrale. La circulation générale s’active.

H.F. Xue (1) : « Cet exercice nécessite toujours une grande relaxation du corps. Il renvoi d’une certaine manière au premier exercice : soulever les deux mains vers le ciel. Alors que le premier exercice étire le corps, ce dernier exercice de la série permet de replacer les organes et de réguler les systèmes par une légère vibration. Dans l’approche énergétique, ces deux mouvements peuvent être décrits comme un mouvement d’ouverture et un mouvement de fermeture de cette série. »

Extraits commentés

En savoir plus

BIBLIOGRAPHIE

(1) PA TUAN JIN. H.F. XUE, éd. WAN LI BOOK CO LTD. 1980.
(2) Les huit pièces de brocard du Général Yue Fei. ANTOINE LY. Traduction. 2007.
(3) Traité d’Energie Vitale. GEORGES CHARLES. Edition Encre. 1990.