06 80 21 35 64 contact@zenconseil.fr

Introduction

La concentration est une faculté très importante de notre conscience. Elle représente la capacité de la conscience à maintenir son attention sur un objet particulier. Le mot concentration est formé des trois racines :

« con » : avec, tous ;
« centre » : le milieu ;
« action » : agir.

Se concentrer signifie donc « agir centré avec ». Il s’agit de rester attentif en évitant les sources de dispersion (perceptions extérieures, sensations, agitation mentale).
La concentration est sollicitée à tout moment, dès que nous mobilisons notre attention sur un sujet particulier. Cela peut être pour la révision d’un examen, ou tout simplement pendant une activité telle que le bricolage, la cuisine, la conduite, la lecture, etc.

Mise en situation

Lorsque je commence à lire un roman, je mobilise mon attention sur cette activité.

Lorsque je suis bien concentré, je me laisse absorber par mon objet d’attention. Il se peut que je n’entende pas une personne qui parle à côté de moi, ou que je sois de moins en moins sensible à la sensation de température ou de soif.

Si je perds ma concentration, mon esprit devient sensible à toutes perturbations extérieures : un parfum de chocolat vient me caresser les narines, mon cerveau enregistre cette sensation, formule une perception associant le chocolat à une pâtisserie ou à une boisson chocolatée et créé une formation mentale telle qu’un chocolat chaud ou un pain au chocolat. L’information circule dans mon cerveau, je commence à avoir faim, à regarder l’heure et à me demander ce que je vais manger au prochain repas. L’attention sur mon roman a complètement disparu et je viens de passer 2 minutes à naviguer dans mes pensées.

Les bénéfices d’une bonne concentration

Avec une bonne concentration :

  • l’attention peut être maintenue plus longtemps sur un travail sans générer de fatigue supplémentaire ;
  • nous perdons moins de temps car l’esprit est moins dispersé dans les pensées, les rêveries et les bavardages ;
  • le stress diminue, l’esprit est moins dispersé, on éprouve plus de facilités à s’endormir et le sommeil est moins agité ;
  • l’équilibre psychocorporel est meilleur, on cède moins souvent aux comportements excessifs (émotions fortes, sauts d’humeur) et aux addictions.

En pratique

Les perturbations sont présentes en permanence et il est vain de chercher un silence parfait pour obtenir une bonne concentration car la plus grande agitation vient du cerveau lui-même. D’ailleurs, il suffit d’en faire l’expérience pour constater qu’il est plus facile de rester concentré sur un objet précis monopolisant tous nos sens que sur le silence.

En revanche, il est possible d’entrainer la conscience à maintenir son attention, tout comme un sportif qui répète et améliore son geste. Dans la pratique de la méditation, le développement de la concentration est une étape primordiale de progression.

En utilisant la sophrologie comme méthodologie, on accède à un espace où la conscience est plus « malléable » et donc plus facile à reprogrammer. Il existe alors plusieurs niveaux de travail de la concentration.

Voici, pour commencer, un exercice simple que vous pouvez réaliser vous-même :

citron

  1. Fermez les yeux et portez votre attention sur un objet simple (prenez par exemple un citron).
  2. Laissez venir les sensations associées à cet objet : couleur, parfums, goût, texture, bruit (lorsqu’on le presse).
  3. Maintenez votre attention sur cet objet en augmentant la place des perceptions de manière à rendre cet objet totalement présent dans votre conscience.
  4. Conservez votre attention pendant 2 à 3 minutes puis laissez l’objet s’éloigner progressivement jusqu’à ce qu’il devienne invisible.
  5. Reprenez conscience de votre environnement et ouvrez les yeux.